Environnement >> Les Huiles Végétales Pures

Les Huiles Végétales Pures

Les Huiles Végétales Pures et leur fort potentiel énergétique sont connues depuis plus d'un siècle. Leur manque d'attractivité économique de l'époque a orienté la recherche de carburants vers les énergies fossiles, sans une réflexion censée sur les conséquences de cette utilisation à l'échelle mondiale.
Aujourd'hui, elles apparaissent comme l'une des solutions potentielles pour se substituer aux énergies fossiles dans un cadre de développement durable.

HISTORIQUE

A l'exposition Universelle de 1900 à Paris, la société OTTO avait présenté un moteur qui fonctionnait à l'huile d'arachide pour satisfaire le souhait du gouvernement français. Diesel était encore intervenu, avait complété et enrichi ces expériences.

Celles-ci se sont multipliées ensuite, et dès 1925, la Marine Nationale chargea l'ingénieur en chef du Génie Maritime d'étudier la possibilité de faire appel aux huiles d'arachide, de ricin, de palme, et de karité pour les moteurs lents de la Marine Nationale.

La deuxième Guerre Mondiale amena un développement de cette utilisation dans les colonies françaises très difficilement approvisionnées en hydrocarbures.

Le port d'Abidjan utilisait alors l'huile de palme pour ses moteurs, mais l'armée française pour relier Alger à Dakar faisait appel à l'huile d'arachide ainsi d'ailleurs que tous les autobus de Dakar.

Des recherches se sont poursuivies surtout jusqu'en 1952 dans les laboratoires spécialisés français (en particulier l'UTAC), mais le développement de l'extraction pétrolière, le coût très bas du pétrole et les décisions politiques anéantirent temporairement cette filière d'énergie renouvelable.

L'huile végétale carburant (HVC) est aussi connue sous les noms d'huile végétale pure (HVP) ou huile végétale brute (HVB). Elle peut être utilisée (à 100%) comme biocarburant pour tous les moteurs diesel (inventé à l'origine pour ce type de carburant), sous réserve de modifications mineures visant à réchauffer le carburant en question, ou, sans modification, en mélange avec du gazole ordinaire (30% sur tous les véhicules, et jusqu'à 50% selon les cas). À ne pas confondre avec le Biodiesel qui est un ester alcoolique issu de l'huile végétale brute.

LA PRODUCTION D'HUILE VEGETALE PURE

A - Le choix du tournesol

Le tournesol ou grand soleil, mot emprunté à l'italien girasole (qui tourne avec le soleil), est une plante capable d'extraire des quantités d'eau importantes dans les sols grâce à un système racinaire profond et très performant.dechets

Ne nécessitant ni l'abondance d'eau du maïs, ni les nombreux apports d'engrais du colza, la culture du tournesol correspond parfaitement à la nature des sols et au climat de la région du Sud-Ouest.
En outre, sa transformation en « HVP qualité carburant » ne produit pas de déchets et ne consomme que très peu d'énergie. Les tourteaux issus de cette transformation sont très appréciés pour l'alimentation du bétail et constituent une plus-value pour l'agriculteur.
Produite localement, l'HVP permet ainsi de faire fonctionner le tissu agricole local et d'éviter les transports internationaux venant encore accentuer en négatif le bilan environnemental du gazole.
Présent depuis plusieurs années dans notre région, l'Institut Français des Huiles Végétales Pures travaille activement avec des agriculteurs qui l'ont suivi dans cette démarche de production d'HVP qualité carburant « Végétole® ».
NB : le genre Helianthus comprend une cinquantaine d'espèces, toutes originaires d'Amérique du Nord, dont le topinambourg (Helianthus tuberosus).
Le tournesol est sujet à l'héliotropisme avant la floraison. Ce phénomène agit sur la croissance de la tige en fonction de l'éclairement. Il permet aux feuilles de garder tout au long de la journée une exposition optimale au soleil. Au début de la floraison, la fleur pointe définitivement dans la direction Est/Sud-Est.

B- La culture du tournesol

Pour pousser, le tournesol a des besoins thermiques très importants pour une plante originaire des régions tempérées. Plante à cycle de culture court ; elle se sème vers avril/mai et se récolte en septembre, sans épuiser le sol. Ses besoins en eau sont proches de 420 mm sur l'ensemble de son cycle, soit un minimum requis par rapport à d'autres oléagineux sur une période riche en pluviométrie, à la fin du printemps. Sa culture est aujourd'hui largement répandue dans tous les continents.
Les rendements à l'hectare varient selon le mode cultural, mais il est considéré qu'un hectare de tournesol fourni en moyenne 800 litres d'HVP.

C - La transformation du tournesol en HVP

L'HVP est obtenue par pression à froid, suivie d'une décantation et/ou filtration finale.
La CCV a fait le choix volontaire de retenir des installations de pressage du tournesol agréées «Végétole®» car cet agrément Végétole® garantit de la qualité «Carburant» de l'HVP utilisée.
Ainsi, sur la base d'un audit Végétole® (cahier des charges et prélèvements), il y a vérification de l'organisation mise en place par l'agriculteur, du stockage de la graine et du système de trituration et de filtration, en passant par le stockage de l'HVP jusqu'aux analyses du tourteau et de l'huile.
Globalement, 3 kg de graines fournissent 2 kg tourteau et 1 litre d'huiles végétales pures.

Les installations de pressage sont réalisées sur le principe du schéma suivant :

dechets













L'agriculteur peut utiliser son HVP directement dans les engins agricoles travaillant sur ses terres.

D - L'approvisionnement de la CCV en HVP

La CCV s'approvisionne à partir d'un accord-cadre, passé conformément à l'article 76 du code des marchés publics.
Cette procédure consiste à retenir des candidats pour les consultations effectuées tout au long de l'année sur cette même prestation (fourniture et livraison d'HVP).
L'accord cadre de lma CCV est consultable à partir du lien suivant.

En 2008, l'accord-cadre a été passé avec les établissements suivants qui répondent tous les deux à l'agrément Végétole® et à l'agrément d'Entrepôt Fiscal Production Produits Energétiques par les services des Douanes :
- GAEC de Lustrac, Camp de Lustrac, 47370 ANTHE
- CAPEL NUTRIOLEA, Lieu-dit Cayrel, 46800 Montcuq
Il faut noter que le GAEC de Lustrac est le fournisseur d'HVP de la CCV depuis octobre 2005 et qu'il a adopté une méthode de culture dite "technique culturale simplifiée", sans labour avec semis direct et sous couvert. Cette technique leur permet de recréer une vie des sols et de limiter les intrants sans baisse de rendement.

L'hebdo radio du Grand Villeneuvois
La rainette
Achetez en Villeneuvois Rejoignez-nous sur Facebook
Mentions légales
Communauté d'Agglomération du Grand Villeneuvois - 24 rue du vieux pont - 47440 - Casseneuil
Tel: 05.53.71.54.81 - Fax: 05.53.40.16.55 - contact@grand-villeneuvois.fr