Click en Villeneuvois
Accueil > Divers > Arboriculture

Arboriculture

Épisode de gel des 2, 3 et 4 avril 2022 :
Le président de l’Agglomération appelle à un bilan rapide pour mobiliser les aides


Pour la deuxième année consécutive, les vergers de la vallée du Lot ont été durement frappés par les affres d'un gel qui était jusqu'en 2021 quasiment inédit mais qui, depuis l'an dernier, s'attaque à un cycle végétatif trop précoce. Parmi les arboriculteurs les plus touchés il y a nos pruniculteurs, que nous regardons aujourd'hui avec beaucoup de compassion, car nous connaissons leurs poids dans l'économie locale et le façonnement de nos paysages.

Face à cette situation, qui nous interpelle tous sur les conséquences du dérèglement climatique, l'heure est avant tout à l'action et au soutien de nos agriculteurs. C'est la raison pour laquelle, en tant que président de la Communauté d’agglomération du Grand Villeneuvois, j'en appelle aux services de l'Etat pour qu'ils agissent au plus vite afin de faire réaliser les bilans de terrain qui doivent mener aux procédures de calamités agricoles, comme ce fut le cas l'an dernier.

Le caractère exceptionnel de ce soutien se doit de perdurer une année de plus. Ces procédures doivent aboutir à une juste répartition des soutiens entre les agriculteurs concernés par le gel, qui viennent de perdre, pour la deuxième année consécutive, une grande partie du fruit de leur travail.

Il faudra aussi penser à soutenir les transformateurs qui ont pu passer le cap du gel d'avril 2021 grâce aux stocks, mais qui s'inquiètent logiquement des conséquences de ce deuxième épisode de gel.

Enfin, j'exhorte les instances, syndicats et interprofessions du monde agricole, et nos agriculteurs, à prendre très au sérieux ce second coup de semonce de la nature. Il faut étudier de près les nouvelles règles proposées depuis le début du mois de mars dernier par la nouvelle loi qui réforme le système de l'assurance récolte en établissant une couverture contre les risques climatiques. Ce dispositif, qui vise à inciter les agriculteurs à assurer leurs cultures, doit être plus accessible. Seuls 30% des surfaces agricoles en France sont actuellement assurées : il faut mieux accompagner nos arboriculteurs dans cette démarche.

Guillaume Lepers, président de la Communauté d'agglomération du Grand Villeneuvois

Dernière modification : mardi 17 mai 2022