monuments PAH

La rainetteAchetez en Villeneuvois
Accueil > Divers > monuments PAH > Le camp du Moulin du Lot - Sainte-Livrade-sur-Lot

Le camp du Moulin du Lot - Sainte-Livrade-sur-Lot

Le camp du Moulin du Lot - Sainte-Livrade-sur-Lot

Le camp est aménagé pour servir de cantonnement aux ouvriers employés à la construction d'une poudrerie entre Casseneuil et Sainte-Livrade-sur-Lot, dont la réalisation fut annulée par l'invasion allemande en 1940. De 1945 à 1947, le site de la poudrerie devient un centre d’instruction de l’Armée de l’Air. Les jeunes militaires contribuent à redynamiser la cité livradaise et leur départ est vécu comme une perte.
En 1956, des Français d’Indochine sont rapatriés et répartis entre Bias et Sainte-Livrade-sur-Lot.

Le camp se compose alors de 36 baraquements. Les résidents vivent dans ce milieu clos aux conditions de vie dictées par l’administration française. Un règlement régie la vie quotidienne. Cette situation instaure une frontière entre les résidents et la population locale.

Le terrain du CAFI (Centre d’Accueil des français d’Indochine) est cédé à la commune en 1981 et une rénovation urbaine sous l’égide de l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) a lieu en 2014. Aujourd’hui, seul demeure le quartier nord-ouest du camp, composé de quatre barres, de la pagode et de la chapelle.

Le camp du Moulin du Lot - Sainte-Livrade-sur-Lot

>>> Les monuments historiques et le patrimoine du XXe siècle

Dernière modification : lundi 25 mars 2019